top of page

Espérance de vie : six ans d’écart entre les cadres et les ouvriers

Dernière mise à jour : 9 oct. 2023

Un Français âgé de 35 ans peut espérer vivre jusqu’à 81,4 ans en moyenne et une Française jusqu’à 86,6 ans, selon les données 2018 publiées par l’Ined. Ces moyennes cachent des écarts importants selon les milieux sociaux. Les hommes cadres peuvent compter vivre jusqu’à 84,7 ans, contre 79 ans pour les ouvriers. L’espérance de vie monte même à 88,5 ans pour les femmes cadres, contre 84,9 ans pour les ouvrières.

L’inégalité d’espérance de vie entre cadres et ouvriers se situe à un peu moins de six ans pour les hommes et à trois ans et demi pour les femmes. Un chiffre quasiment identique à ce qu’il était dans les années 1970 et qui a très peu évolué depuis. Les chercheurs de l’Ined estiment que les cadres profitent en moyenne de deux années supplémentaires de retraite.


Les inégalités d’espérance de vie entre milieux sociaux sont le produit de nombreux facteurs. La durée de vie dépend d’abord de la pénibilité physique du travail : les ouvriers travaillent dans des environnements beaucoup plus pollués, portent davantage de charges lourdes dans des postures difficiles à tenir, par exemple. La crainte de perdre son emploi contraint une partie des travailleurs à ne pas déclarer, ou plus tardivement, certaines maladies professionnelles. Ces inégalités tiennent aussi aux habitudes de vie des différents milieux sociaux, la consommation de tabac ou d’alcool par exemple, surtout chez les hommes. Enfin, les catégories privilégiées fréquentent davantage les médecins et accèdent plus facilement aux soins les plus coûteux de manière précoce ; alors que les catégories populaires valorisent l’endurance du corps et se soignent plus tardivement.


Plus d'informations sur le site du Centre d'observation de la société.

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page