Pourquoi consulter un psychologue du travail ?

Pourquoi un psychologue du travail ?

Transformer le contexte = On ne change pas les collègues de travail ou leurs personnalités, mais on peut agir sur les règles qui régissent les relations issues de l'organisation.

​​​

Agir = Que ce soit contre l'agressivité, la mauvaise foi ou tout autre réaction négative, il existe des moyens concrets de contrecarrer les attaques pour ne plus subir.

​​​​

​Cerner les responsabilités = L'analyse des rôles, statuts, fonctions et arbitrages à quelques niveau que ce soit, permet d'interpréter les implications respectives et les rapports d'autorité plus ou moins justifiés.

​​​

​​Comprendre ce qui se passe = C'est en scrutant les éléments concrets rencontrés sur le terrain professionnel, qu'on éclaire d'un jour nouveau les situations et qu'on parvient à s'en départir.

Décrypter le management = Les bonnes comme les mauvaises relations sont toujours le fruit de l'organisation sociale au cœur de laquelle trône la stabilité et la logique ou le déséquilibre et l'incohérence. Décoder pour ne pas subir.

Maitriser l'émotion = Comprendre l'impact d'une émotion négative, c'est permettre à la raison de prendre toute sa place pour agir avec lucidité.

Ne pas avoir peur d'agir = La peur vient de la méconnaissance du cadre et de la définition de ses éléments qui structurent les relations au travail. Les connaître permet de ne plus les craindre.

Ne plus être victime = Il y a des formes d'impuissances qui ne sont pas des fatalités. Discuter avec un psychologue permet de découvrir et de renforcer des possibilités d'actions insoupçonnées dans le cadre de son activité professionnelle.


Pour dominer les situations = C'est ce que l'élaboration, l'échange avec un psychologue du travail permet. C'est aussi comprendre les situations pour mieux s'en départir, s'en extraire.

Prendre de la distance = Comme si vous preniez de la hauteur et que vous regardiez la carte de la situation avec l’œil aguerri du géographe qui se représente les enjeux du terrain pour mieux dessiner la route à venir.

Regarder l'organisation du travail = Il faut cerner en quoi l'organisation du travail développe les hostilités ou les collaborations.

En quoi et comment elle organise les animosités ou les coopérations.

Se connaitre = Si l'objectif du psychologue du travail n'est pas de focaliser sur le psychisme de l'individu, l'analyse des relations sociales et des conditions de travail permet parfois à certains personnes impliquées dans cette volonté de comprendre, de se révéler à elles-mêmes.

Pour vous soutenir, le cabinet travaille en réseau avec des médecins généralistes, des services de santé au travail, des juristes, des avocats, des inspecteurs du travail et des psychiatres.

IMPORTANT : Quand réagir ?